FreeNAS est un système d’exploitation open source basé sur FreeBSD qui vous permet de créer votre propre NAS sur une machine dédiée ou une machine virtuelle en quelques étapes simples. Un NAS créé avec FreeNAS est le moyen le plus rapide et le moins cher de créer un périphérique réseau pour le partage ou la sauvegarde de fichiers.

FreeNAS est basé sur ZFS, qui est un système de fichiers open source, un contrôleur RAID et un gestionnaire de volumes au niveau de l’entreprise, garantissant une parfaite intégrité des données. Élimine la plupart, sinon toutes les lacunes des systèmes de fichiers hérités et des périphériques RAID matériels. Parmi les autres fonctionnalités de base et avancées qui font de FreeNAS un choix professionnel, on trouve une interface Web sophistiquée, la possibilité de créer des partages SMB / CIFS (partages de fichiers Windows), NFS (partages de fichiers Unix), AFP (partages de fichiers Apple) et iSCSI (partage de blocs), possibilité de se connecter via FTP et S3 (basé sur Minio) et capacités de capture de données et de réplication.

Voir aussi : Sauvegarde vers NAS – Comment faire avec Iperius

Dans ce guide, nous allons configurer un système de base sur un ordinateur virtuel Hyper-V, avec une configuration de ce type:

  • Un disque virtuel sur l’interface IDE pour installer le système d’exploitation FreeNAS
  • Deux disques virtuels SCSI identiques avec lesquels nous créerons ensuite le système RAID pour le stockage de données

Remarque: dans ce tutoriel, nous avons utilisé une machine virtuelle uniquement à des fins de test. Pour obtenir un maximum de sécurité lors de l’utilisation d’une grappe RAID, envisagez d’utiliser une machine physique ou assurez-vous que les fichiers de disque virtuel utilisés pour créer la grappe RAID sont enregistrés sur des lecteurs physiques différents.

Voyons la configuration dans l’image ci-dessous :

 

en_freenas-install-configure-001

 

en_freenas-install-configure-002

 

Il est clair que la même configuration et installation peuvent être effectuées sur une machine physique. Dans ce didacticiel, l’utilisateur est considéré comme capable de configurer et de démarrer une machine virtuelle Hyper-V de manière simple.

La première chose à faire est évidemment de télécharger le disque d’installation de FreeNAS depuis le site officiel, sous la forme d’un fichier .ISO : https://www.freenas.org/download-freenas-release/

Une fois que vous avez créé un nouvel ordinateur virtuel dans la console de gestion Hyper-V, connectez le fichier .ISO en tant que CD de démarrage de l’ordinateur virtuel, comme indiqué dans les images ci-dessous :

 

freenas-install-configure-003

Poursuivez ensuite en démarrant la machine virtuelle (le démarrage depuis le CD doit être défini par défaut, comme indiqué dans l’image ci-dessus) et lancez l’installation de FreeNAS :

en_freenas-install-configure-004

 

 

en_freenas-install-configure-005

 

À l’étape suivante, le programme d’installation vous demandera de sélectionner le disque à installer. Sélectionnez le disque unique que nous avons créé spécifiquement, mais laissez les deux autres désélectionnés (nous les avons créés pour être utilisés comme volume RAID pour stocker des données, nous les configurerons plus tard) :

en_freenas-install-configure-006

Sur l’écran suivant, définissez le mot de passe de l’utilisateur root. Ce mot de passe vous permettra ensuite d’accéder à l’interface Web du NAS :

en_freenas-install-configure-007

Sur l’écran suivant, sélectionnez le mode de démarrage du BIOS, pour une meilleure compatibilité :

en_freenas-install-configure-008

L’installation sera terminée dans quelques secondes. A présent, déconnectez le fichier ISO (le CD d’installation) et redémarrez la machine :

en_freenas-install-configure-011

en_freenas-install-configure-010

 

Configuration FreeNAS

Au redémarrage, le système FreeNA, prêt pour la configuration, affiche l’interface suivante :

en_freenas-install-configure-012

Notez l’URL du système NAS mentionnée, elle sera nécessaire pour accéder à l’interface Web d’administration. Vous pouvez configurer différents paramètres système, tels que les paramètres réseau et le mot de passe de l’utilisateur root. Depuis cet écran, vous pouvez également redémarrer le système FreeNAS ou accéder au shell.

Voyons maintenant comment accéder à l’interface Web pour configurer le système FreeNAS.

La prochaine étape consistera à configurer les deux disques SCSI créés comme un seul volume RAID, qui sera utilisé comme disque principal pour le stockage de données et les partages réseau.

Depuis un navigateur Web, entrez l’URL mentionnée plus haut pour poursuivre la configuration :

freenas-install-configure-013

Passez l’assistant et vérifiez que les disques sont correctement détectés :

freenas-install-configure-014

Créez ensuite un volume RAID avec les deux disques mis en évidence dans l’image ci-dessus.

Allons dans «Volume Manager» et configurons le tout comme suit :

freenas-install-configure-016

Donnez un nom au volume (ici nous avons arbitrairement choisi “RAID”), cliquez sur le bouton “+” pour ajouter les disques disponibles, puis réglez la disposition du volume sur “Miroir” (c’est-à-dire un RAID 1). Par défaut, la capacité maximale disponible sera sélectionnée. Cliquez sur «Ajouter un volume» (toutes les données des disques seront effacées). Vérifiez que le volume RAID est correctement créé :

freenas-install-configure-017

Notre objectif en configurant ce système FreeNAS est de créer un périphérique réseau pour la sauvegarde de données, via un partage SMB pour les systèmes Windows.

Le volume /mnt/RAID que nous venons de créer s’appelle également « Dataset ». Comme vous pouvez le constater dans le menu de gauche, vous pouvez créer d’autres Datasets auxquels vous pouvez également affecter différents partages SMB et différentes autorisations utilisateur. Dans cet exemple, nous utiliserons le volume nouvellement créé, /mnt/RAID, directement en tant que Dataset.

 

Créer un compte utilisateur

Vous devez maintenant créer un utilisateur qui doit disposer des autorisations de lecture et d’écriture dans le Dataset /mnt/RAID et d’un partage SMB pour accéder aux données des systèmes Windows.

Pour créer l’utilisateur, allez dans le menu approprié et cliquez sur “Ajouter un utilisateur” :

freenas-install-configure-020

Spécifiez un nom d’utilisateur, son nom complet et le mot de passe associé. Vous pouvez laisser tous les autres paramètres à leurs valeurs par défaut.

Après avoir ajouté le compte utilisateur, vous devez vous assurer qu’il dispose de toutes les autorisations nécessaires du jeu de données. Alors allez dans la liste des volumes, et sous /mnt/RAID, cliquez sur “Change Permissions” :

freenas-install-configure-021

 

Comme nous pouvons le voir dans l’image ci-dessus, vous devez sélectionner l’utilisateur que vous venez de créer, définir «Permission Type» sur «Windows» et cocher l’option «Set permission recursively». Appliquez les paramètres en cliquant sur «Change».

 

Créer un partage SMB

Il ne reste plus qu’à créer le partage SMB.

Allez dans «Services – Control Services » pour activer le service SMB, et autoriser l’accès au partage depuis Windows :

freenas-install-configure-019

Cliquez sur “Start Now” et sélectionnez l’option “Start on boot”.

Allez dans le menu «Windows (SMB) Shares» et cliquez sur «Add Windows (SMB) Share». Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, il suffira de spécifier le chemin du partage (dans notre cas toujours /mnt/RAID) et son nom (par souci de clarté, nous l’avons appelé «RAID», comme le Dataset, mais le nom, qui sera visible dans Windows, peut être n’importe quel nom de notre choix).

freenas-install-configure-022

À ce stade, la configuration est terminée. À partir de n’importe quel ordinateur Windows du réseau, et muni des identifiants adéquates, vous pouvez accéder immédiatement au partage et y copier tous vos fichiers.

freenas-install-configure-023

Sauvegarde vers le NAS

Maintenant que votre appareil FreeNAS est parfaitement configuré et que le dossier partagé n’est accessible qu’avec un utilisateur et un mot de passe spécifiques (c’est très important pour éviter la perte de données due aux virus ransomware), vous pouvez l’utiliser comme destination réseau pour la sauvegarde Windows.

Pour effectuer des sauvegardes de fichiers, d’images disque, de bases de données ou de machines virtuelles vers FreeNAS  il est conseillé d’utiliser Iperius Backup , qui, en plus de fournir de nombreux types de sauvegardes, vous permet de vous authentifier automatiquement par nom d’utilisateur et mot de passe sur des partages réseau, garantissant ainsi un haut niveau de sécurité.

Pour savoir à quel point il est facile de sauvegarder des fichiers vers un NAS avec Iperius, consultez ce tutoriel: https://www.iperiusbackup.net/fr/sauvegarde-vers-nas-comment-faire-avec-iperius/

 

(Anglais, Italien, Allemand, Portugais - du Brésil)



FreeNAS: comment l’installer et le configurer pour une sauvegarde NAS
Iperius Backup France
*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************