iPerf est un logiciel de mesure active de la bande passante disponible pour les réseaux IP. Avec le nom générique de iPerf, nous nous référons spécifiquement à iPerf3, publié sous licence BSD et téléchargeable gratuitement à partir de sa page officielle Github : https://github.com/esnet/iperf .

iPerf, grâce à la prise en charge de tous les systèmes d’exploitation les plus répandus (y compris les systèmes mobiles tels qu’Android et iOS) et à la possibilité de régler de nombreux paramètres dans l’analyse de la performance réseau pour différents protocoles, est certainement l’un des outils de référence pour le diagnostic réseau.

Parmi les programmes de surveillance de la bande passante du réseau, iPerf3 est certainement l’un des plus utilisés, aussi bien par les administrateurs système que par les administrateurs réseau, grâce à la possibilité de produire des résultats standards et de vérifier facilement la présence de tout problème de réseau ou de connectivité pour les serveurs Windows ou Linux.

Nous voyons ci-dessous quelques exemples qui montrent comment installer iPerf3 sous Windows et Linux et effectuer une mesure de bande à l’aide d’un simple test :

Téléchargement et installation sur Linux :

Le système d’exploitation de notre test est la distribution Fedora 64 bits.

Nous pouvons installer iPerf en tapant :

$ sudo dnf installer iperf3

1_iperf

Téléchargez et installez iPerf3 sur Windows :

Dans les systèmes d’exploitation Windows, il est possible de télécharger le fichier exécutable à partir du site Web officiel d’iPerf. Le programme, contenu dans un package zip, est un utilitaire en ligne de commande très simple (il s’agit donc d’un logiciel portable qui ne nécessite pas d’installation) :

2_iperf

Utiliser et utiliser iPerf3 :

iPerf doit être installé sur les deux terminaux entre lesquels il faut analyser les performances de la bande. Nous choisissons un terminal en tant que serveur et exécutons la commande suivante (identique sous Windows et sous Linux):

$ sudo iperf3 -s

De cette façon, iperf écoutera en tant que service sur le port par défaut, le 5201 :

3_iperf

Pour démarrer l’analyse proprement dite, dans le client à partir duquel nous souhaitons faire des appels, nous devons exécuter, par exemple, la commande suivante :

iperf3.exe -c 192.168.0.201 -f K

Le résultat de notre premier test pourrait être le suivant :

4_iperf

Dans le client à partir duquel nous avons lancé les appels, la sortie affiche sur trois colonnes les tests séquentiels (en secondes) avec les Mo respectifs transférés et le débit binaire (fréquence de transfert). En bas, nous trouvons le total des valeurs, en Mo, transférées et la moyenne de la vitesse de transfert, ou les données les plus intéressantes du test. L’option “-f K” indique le format de sortie des valeurs (‘k’ = Kbits / sec).

Sur l’image de droite, c’est-à-dire sur le serveur d’écoute, le résultat est très similaire à celui du client iPerf, mais affiche en outre les indications sur les valeurs de bande passante moyenne (bande passante) en Mbits/s pour les paquets envoyés et reçus.

En plus du test de base que nous venons de décrire, iPerf offre de nombreuses autres possibilités de tests, accessibles via l’utilisation de paramètres appropriés à envoyer à l’exécutable.

Parmi les paramètres les plus importants, il y a les suivants :

  • -P , pour indiquer plusieurs connexions au serveur. Exemple :
iperf3.exe -c 192.168.0.201 -f Kn -P 20
  • -w avec lequel vous pouvez spécifier la taille du tampon de socket. Pour TCP, cela indique la taille de la taille de la fenêtre TCP, ce qui est important pour le réglage des connexions TCP.
iperf 3 -c 192.168.0.201-f K -w 500K
  • -R, pour exécuter le test dans le sens opposé (le serveur envoie les paquets et le client les reçoit).
  • –Sctp, pour utiliser le protocole SCTP (Stream Control Transmission Protocol) disponible uniquement pour Linux, FreeBSD et Solaris
  • -u, pour utiliser le protocole UDP au lieu de TCP. Voir aussi l’option -b.
  • -t, le temps pour continuer le test.

Pour une analyse complète du réseau, les résultats obtenus avec iPerf sont souvent comparés à ceux obtenus avec MTR .

Vérifier la présence de problèmes de connexion et analyser les performances réseau des clients et des serveurs est une opération très importante lors des opérations de transfert de fichier ou de sauvegarde en ligne sur le Cloud, S3 ou FTP (par exemple avec Iperius Backup ), afin de comprendre les éventuels goulots d’étranglement aggraver la qualité du transfert.

Pour télécharger iPerf et iPerf3 sous Windows et Linux et tous les autres systèmes d’exploitation, nous renvoyons à cette page du site officiel : https://iperf.fr/iperf-download.php

 

(Anglais, Italien)



iPerf – outil de mesure des performances du réseau et de la bande passante (TCP, UDP, SCTP)
Iperius Backup France
*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************