My Traceroute (mtr) combine les fonctionnalités des logiciels Ping et Traceroute en une seule application utile pour analyser la qualité et les performances du trafic réseau.

Dans cet article, nous verrons comment installer MTR Traceroute et comment interpréter les données renvoyées.

Généralement, un test est effectué entre un hôte sur lequel Mtr est installé et un hôte de destination spécifié par l’utilisateur. Mtr, après avoir déterminé chaque adresse de saut unique (les sauts sont les nœuds individuels (routeur ou autres périphériques) situés entre les hôtes source et de destination), envoie à chaque nœud une série de commandes ICMP ECHO afin de pouvoir vérifier la qualité de la connexion entre l’ordinateur de la source et l’ordinateur de destination.

Installation et utilisation de MTR sous Linux

Pour les systèmes d’exploitation basés sur Redhat, téléchargez MTR comme suit:

miam installer mtr

Pour les systèmes d’exploitation basés sur Debian, téléchargez MTR à l’aide de la commande suivante:

apt-get install mtr

Mtr installé installé:

mtr [adresse_destination_ou_IP_destination]

le résultat est généralement un rapport de données comme celui ci-dessous :

1_mtr

 

Comment installer et utiliser MTR sous Windows

  1. Téléchargez WinMTR à partir de cette page :
    https://winmtr.fr.uptodown.com/windows
  2. Exécuter WinMtr.exe
  3. Insérez une adresse IP ou un nom de domaine dans le champ Hôte et cliquez sur “Démarrer” ;

le résultat sera le suivant :

2_mtr

Comment installer et utiliser MTR sur Mac OS X

Vous pouvez télécharger le package Mtr depuis Rudix, une plate-forme proposant plusieurs utilitaires pour les systèmes MAC et généralement pour les systèmes Linux.

  1. Téléchargez Mtr ici: https://storage.googleapis.com/google-code-archive-downloads/v2/code.google.com/smoothwall-roadster-mtr/mtr-0.80-roadster-x86.tar.gz
  2. Ouvrez un terminal et exécutez la commande “sudo mtr <ip_address_or_domain>”

Le résultat est similaire à celui signalé pour les systèmes d’exploitation basés sur Linux.

Interprétation des résultats de MTR

Concepts de base :

Un test fiable avec MTR devrait durer au moins dix minutes.

La sortie MTR affiche des données pour deux secteurs d’analyse : les paquets perdus et la latence. Étant donné qu’un seul test avec MTR est unidirectionnel, il serait conseillé de tracer dans les deux sens. On se rend compte que les résultats sont très souvent différents dans un sens ou dans un autre. De plus, les premiers sauts affichés dans le rapport appartiennent généralement à votre fournisseur de services Internet (ISP), tandis que les derniers sauts appartiennent au fournisseur de services Internet de l’hôte de destination. Les tronçons entre ces deux groupes représentent le réseau Internet entre les deux réseaux analysés.

Perte de paquets :

Dans la première colonne du rapport, pour chaque saut, le pourcentage de paquets n’ayant pas atteint l’hôte de destination est indiqué. Si dans le rapport nous trouvons un seul saut avec un pourcentage élevé de paquets perdus, cela ne représente certainement pas un problème de réseau. Il est généralement observé à l’adresse du FAI et est causé par les limites de bande passante définies par le FAI lui-même ou par le fait que le processeur du routeur est occupé.

La bande passante de notre fournisseur de services Internet provoque, dans le rapport Mtr, la présence d’une petite perte de paquets dans les premiers sauts. Ces données sont très souvent observables mais n’indiquent pas de dysfonctionnements ni de problèmes de réseau.

Une perte importante de données des sauts 8 à 13 indique un grave problème de connexion et mérite certainement une enquête plus approfondie.

La latence du réseau :

Les données de latence sont affichées dans les cinq dernières colonnes du rapport (la deuxième colonne indique le nombre progressif de paquets ICMP envoyés). Normalement, le temps de latence augmente proportionnellement au temps d’exécution du test. Si la croissance est proportionnelle et ne présente pas de sauts importants, cela signifie qu’il n’y a pas de problèmes sur le réseau. Ils n’indiquent ni anomalies ni valeurs maximales sur le seul noeud 6.

Inversement, si l’on trouve à partir du noeud 8 des valeurs de latence élevées (comparées aux 6 premiers sauts) qui persistent jusqu’aux derniers sauts, cela peut indiquer la présence de nombreux problèmes sur le réseau, tels que des configurations inadéquates de cartes réseau ou de routeurs, services anormaux ou congestion du réseau.

Conclusions :

Pour une analyse complète du réseau, les résultats obtenus avec MTR sont souvent comparés à ceux obtenus avec iPerf.

L’analyse des rapports MTR et iPerf permet de comprendre si le réseau présente des problèmes de performances et/ou de connexion. La résolution des anomalies contribue à améliorer les performances des logiciels qui utilisent Internet pour le transfert de fichiers. C’est le cas d’ Iperius Remote pour l’assistance à distance, mais également d’ Iperius Backup lorsque les éléments à sauvegarder ou leurs destinations sont sur des serveurs Cloud, S3 ou FTP.

(Anglais, Italien, Allemand)



MTR – Comment utiliser l’outil Traceroute pour diagnostiquer les problèmes de réseau
Iperius Backup France
*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*****************************************

PLEASE NOTE: if you need technical support or have any sales or technical question, don't use comments. Instead open a TICKET here: https://support.iperius.net

*****************************************